L’affichage publicitaire respire à nouveau - Média Secours

25 mai 20200
Affichage publicitaire regain respire nouveau
Photo : Shutterstock

C’est au courant de la semaine du 16 mars dernier, en demandant à la population de rester à la maison et en fermant toutes les activités/événements intérieurs, que les gouvernements coupaient brutalement dans la mobilité des Canadiens. L’affichage publicitaire, dans son ensemble, y a goûté royalement. Même si l’affichage extérieur a pu rejoindre quelques automobilistes, c’est l’affichage intérieur qui a subi les plus grandes pertes. Mais voilà qu’après 8 semaines, l’affichage publicitaire respire à nouveau et profite du regain dans les déplacements.

Habitudes de déplacement

Prenons le temps de regarder, dans le tableau ci-contre, les données de COMMB sur les habitudes de déplacements. Dès la première semaine du confinement, nous avons vu, en moyenne sur les 7 marchés, une baisse du tiers entre les semaines du 16 et 30 mars. C’est le marché d’Halifax qui enregistrait la plus grande perte (-44%), suivi de très près par Montréal (-42%) et Vancouver (-40%).

habitudes déplacements par semaine

Depuis la semaine du 13 avril, on dénote une nette amélioration par rapport à la semaine précédente. Effectivement, on le constate dans les 7 grands marchés canadiens. Prenons le cas de Montréal, dans la semaine du 20 avril on parle d’une augmentation de 4 points de pourcentage. Quant aux semaines suivantes, on voit des hausses de 8 à 22 points de différence par rapport à celle du 13 avril. Et c’est dans cette dernière semaine que le bond impressionne.

Les nouvelles données de la semaine du 4 mai laissent poindre une lueur d’espoir avec des différences notables. Elles sont disponibles depuis vendredi dernier. C’est la ville d’Edmonton, après que les conditions ont été assouplies, qui est la grande gagnante. Notamment, elle présente une remontée de 24 points de pourcentage entre les semaine du 30 mars et du 4 mai. Montréal s’ensuit avec +22 points pour la même période. Toronto devient la ville avec l’écart le plus mince soit 14 points. Quant à la moyenne des 7 villes, pour cette même période, elle est de +18 points.

Une tendance mondiale

Les prochains tableaux présentent des données plus à jour des tendances de la mobilité au temps de la COVID-19. Ces rapports, publiés quotidiennement, proviennent de l’application Apple Maps, qui compile plusieurs marchés à travers le monde.

mobilité Montréal New York Berlin janvier à mai 2020

 

Il est intéressant de constater que les tendances sont sensiblement les mêmes d’une ville à l’autre. Bien que la reprise soit plus marquée du côté européen, elle est plus lente du côté sud de notre frontière. À Montréal, la reprise de la circulation automobile et piétonnière va dans le même sens. Tandis qu’ailleurs, la circulation automobile prend de l’avance.  Dans le cas de la ville de Berlin, il est intéressant de voir que les trois types de mobilité pointent vers le haut. En effet, ces trois typent incluent l’automobile, les piétons et le transit. Nous avons donc espoir qu’ici, au Canada, bientôt nous convergerons dans la même direction.

Déplacement en transit difficile

Alors qu’il est difficile de respecter les mesures de distanciation dans les transports en commun, Montréal et New York présentent la même tendance. Ces deux îles, pour qui ce moyen de locomotion est privilégié, trainent encore de la patte. On sent une frilosité certaine. J’ose espérer qu’une fois les mesures assujetties aux nouvelles normes sanitaires implantées, la population se sentira plus en sécurité lors de son utilisation. Ainsi, la courbe n’aura d’autre choix que de poindre vers le haut.

Les trois grosses villes du Canada

Dans les villes de Toronto, Montréal et Vancouver, on constate ici que la population se sent plus confortable de se déplacer à pied ou d’utiliser sa voiture que d’utiliser le transport en commun. Cette constatation est plus marquée à Vancouver.

Mobilité trois grandes villes canadiennes cinq premiers mois 2020

 

Avec un gouvernement qui donne le feu vert à l’ouverture de certains commerces, aux camps de jours, aux rencontres de 10 personnes, etc., nous constaterons une augmentation considérable des déplacements. Juste le coût de l’essence confirme cette croissance. De plus, les courbes des graphiques dépasseront bientôt la base de référence. À suivre.

Finalement, avec la saison estivale qui s’annonce enfin, peut-être un nouveau moyen de locomotion prendra en importance : celui du vélo. À en croire un article de La Presse, paru le 20 mai dernier, les boutiques de vélo font chou gras et voient leur inventaire fondre comme neige au soleil.

Engouement passager ou un retour aux sports en plein air, peut-être serait-il bon de commencer à monitorer les déplacements des cyclistes ? Verrons-nous naître un nouveau type d’affichage aux abords des pistes cyclables avec tout ce monde à vélo ?

Pour en savoir davantage sur la télévision au temps du COVID-19, venez lire mon dernier article sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs requis sont indiqués *

MÉDIA SECOURSBureau
Expérience, écoute et efficacité depuis plus de 25 ans
692, Terrasse du Ruisseau, Lachine, Québec, H8T 3N5
SUIVEZ-NOUSNos médias sociaux
Nous sommes actifs sur ces plateformes.
MÉDIA SECOURSBureau
Expérience, écoute et efficacité depuis 25 ans
692, Terrasse du Ruisseau, Lachine, Québec, H8T 3N5
SUIVEZ-NOUSNos médias sociaux
Nous sommes actifs sur ces plateformes.

Copyright Média Secours 2019. Tous droits réservés. Réalisé par Titan Interactif.

Copyright Média Secours 2019. Tous droits réservés. Réalisé par Titan Interactif.